Richard Orlinski : Le sculpteur des stars victime d’un chantage ?

May 19, 2021 0 By PENTICTONLAWYERS

Un personnage trouble et sulfureux, ex-collaborateur de Richard Orlinski, accuse l’artiste d’avoir dissimulé au fisc une partie de ses revenus.” Celui dont il est question dans les colonnes du Parisien ce jeudi 25 juillet 2019 est ouvertement identifié : Antony Gébrier, 50 ans. Chargé de la commercialisation des oeuvres de Richard Orlinski durant plusieurs années, l'”apporteur d’affaires” se serait senti lésé dans leur collaboration en 2017.

Deux ans plus tard, Antony Gébrier a décidé de révéler les pratiques supposées illicites de Richard Orlinski, des dénonciations appuyées de preuves selon Le Parisien. Fin juin, le Parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire pour “blanchiment de fraude fiscale aggravé”. L’ouverture de cette enquête a conduit à la perquisition du domicile, de la galerie, des bureaux et de la banque de Richard Orlinski il y a trois semaines par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). De plus, le sculpteur préféré des stars de 53 ans, connu pour son concept Born Wild et ses animaux colorés, “fait l’objet d’un contrôle fiscal poussé de la part de Bercy“.

Antony Gébrier avance que Richard Orlinski lui a demandé d’acquérir “une société espagnole au nom de laquelle il a ouvert un compte bancaire en Espagne“. Des travaux auraient été réalisés et payés sans que ceux-ci n’aient été facturés. Selon ses dires, “les sommes virées sur le compte servaient en partie à acheter de l’or en lingots à une société en Belgique. (…) Le reste de l’argent était restitué en espèces à Richard Orlinski“.

Cependant, Le Parisien révèle qu’avant ses révélations, Antony Gébrier aurait tenté de faire chanter son ancien associé et même de lui extorquer des fonds. Il “semble bel et bien avoir tenté de faire chanter Orlinski, en le menaçant à plusieurs reprises de révéler des informations confidentielles sur sa vie professionnelle“.

Une forme d’obsession pour Richard Orlinski

Face à de telles accusations, Me Patrick Klugman, l’avocat du sculpteur incriminé, l’a défendu dans les colonnes du Parisien. “Anthony Gébrier entretient une forme d’obsession pour Richard Orlinski, qui pour sa part le connaît peu, la partie commerciale des activités d’Orlinski étant principalement assumée par son associé”, déclare-t-il. Me Patrick Klugman décrit Anthony Gébrier comme un “individu qui s’est rapidement révélé affabulateur et maître chanteur“. “Nous allons déposer plainte pour dénonciation calomnieuse, chantage et tentative d’extorsion, mais aussi pour antisémitisme compte tenu des déclarations gravissimes dont nous avons là aussi la preuve“, a fait savoir l’avocat.

Principalement connu pour ses sculptures, Richard Orlinski exerce également l’activité de DJ. Il a assuré un set le 23 juin dernier lors du Grand Prix de France de Formule 1 qui s’est couru sur le circuit Paul Ricard du Castellet. Il a également performé dans un one-man show, Tête de Kong, présenté en grande pompe en juin dernier à l’Olympia.

Click Here: pandora joyeria