Emmanuel Macron « exalté » en période de crise : « Il aime le tragique »

January 15, 2022 0 By PENTICTONLAWYERS

Au micro de France Inter fin 2020, la journaliste Corinne Lhaïk a évoqué l’attrait d’Emmanuel Macron pour le tragique, alors qu’il a fait face à la crise des Gilets jaunes en 2018 et doit désormais gérer la crise sanitaire liée au coronavirus.

Le jeudi 31 décembre 2020 au soir, Emmanuel Macron a présenté ses vœux aux Français à l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre. Quelques heures plus tôt, Carine Bécard recevait sur le plateau de l’émission Le Grand Entretien, diffusé sur France Inter, Corinne Lhaïk, journaliste à l’Opinion, Thomas Legrand, éditorialiste au sein de la radio et Etienne Gernelle, directeur du magazine Le Point. Des invités rassemblés pour évoquer le quinquennat du chef d’Etat.

Click Here: cheap nrl merchandise

Le 25 novembre dernier, Corinne Lhaïk a publié un livre intitulé Président cambrioleur, dans lequel elle revient sur sa personnalité, son parcours ou encore sa manière de gouverner. Au micro de nos confrères, elle estime que le président de la République “aime le tragique”. “Il veut faire prendre conscience aux Français que l’histoire est tragique et en même temps il est optimiste”, assure-t-elle, avant de préciser “qu’à partir de ce tragique, il y a un chemin et que c’est lui qui va tracer ce chemin.” “Donc il est parfaitement à l’aise”, affirme l’ancienne rédactrice en chef du service France de L’Express. Selon elle, Emmanuel Macron “a vécu la crise des Gilets jaunes avec une espèce d’excitation.”

Un président qui veut “reconstruire” un monde nouveau

“On le voit aussi dans la crise sanitaire. Je ne sais pas si vous vous rappelez cette séquence où il rencontre le monde de la culture par visio-conférence et il est exalté. Il dit ‘faut reconstruire quelque chose de nouveau, faire la culture de manière différente’… Pour le moment, on n’y est pas arrivé”, ajoute Corinne Lhaïk, faisant ainsi référence, à demi-mot, à la situation des salles de cinéma, de théâtre, de spectacle et des musées, toujours fermés à cause du Covid-19.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias-

Crédits photos : Imago / Panoramic / Bestimage